Old Blacks - Les anciens joueurs du Rugby Club de Thann

Old Blacks - Les anciens joueurs du Rugby Club de Thann

L'histoire du RC Thann de 1986 à 1992

De 1986 à 1992

 

  La sai­son 1986/87 est cel­le de la ri­ches­se des ef­fec­tifs (51 joueurs par­ti­ci­pent aux en­traî­ne­ments sé­niors en plus des ca­dets-ju­niors)... et les ré­sul­tats sui­vent sur le ter­rain : 3ème de la pou­le Hon­neur avec le mê­me nom­bre de points que le se­cond Ha­gue­nau mais non qua­li­fié pour un sus­pen­du de trop...

 

  Les ju­niors ter­mi­nent 5ème sur 21 en Al­sa­ce-Lor­rai­ne, les ca­dets sont en plei­ne mu­ta­tion et l'éco­le de rug­by, sous l'im­pul­sion de Mau­ri­ce Tri­pier-Champ, Mi­chel Dan­nen­ber­ger et Ro­ger Piard, ré­a­li­sent des per­for­man­ces de bon aloi (clas­sé 1er d'Al­sa­ce en mi­ni­mes).

 

  En  Avril  1987  un  dé­pla­ce­ment  de huit jours in­ou­blia­bles au Ma­roc (de­ Mar­ra­kech à  Ra­bat en pas­sant par Ca­sa­blan­ca et­ Mek­nès) re­grou­pe 30 joueurs et di­ri­geants.

 

  Dans la li­gnée des pré­si­dents de la gran­de fa­mille du RCT, Eu­gè­ne Schne­be­len, un nom illus­trant au mieux la tra­di­tion du ter­roir, suc­cè­de à Mi­chel Thier­ry. Ce­lui-ci de­meu­re ac­tif au sein du co­mi­té des fê­tes (bal de car­na­val, Johr­markt, 30 juin, car­na­val d'été, mar­ché aux pu­ces, jeu de la din­de...); il s'agit là d'au­tant de ma­ni­fes­ta­tions in­dis­pen­sa­bles à la vie du club.

 

  En 1987/88, l'ob­jec­tif est clair : la mon­tée en na­tio­na­le III avec la ve­nue de Guy Bur­det au pos­te d'en­traî­neur et au vu des ré­sul­tats de la sai­son pré­cé­den­te. Mal­heu­reu­se­ment la ré­tro­gra­da­tion du RC Stras­bourg de Na­tio­na­le II en Hon­neur et les nom­breu­ses ab­sen­ces du "co­ach" ne per­met­tent pas à l'équi­pe mo­ti­vée en dia­ble de dis­pu­ter les 1/32ème de fi­na­le : en­co­re 3èmes...Les ju­niors se ba­la­dent et ré­a­li­sent un re­mar­qua­ble par­cours en champ­ion­nat de Fran­ce ter­mi­nant 1er de leur pou­le de­vant Com­piè­gne, Ozoir-la-Fer­riè­re et Mau­re­pas, échouant en 1/8ème de fi­na­le de la cou­pe Da­net fa­ce à Mul­hou­se.

  En oc­to­bre 1987, à l'oc­ca­sion de l'opé­ra­tion na­tio­na­le "le 15 du XV", le RCT or­ga­ni­se une sé­rie de ma­ni­fes­ta­tions :

  . un tour­noi sco­lai­re de 250 en­fants des CM1 et CM2 de Thann et Vieux-Thann

  . un concours de des­sin sur le thè­me du rug­by : 700 par­ti­ci­pants

  . un match avec l'AS Po­li­ce de l'Est

  . une ex­po­si­tion au re­lais cul­tu­rel ré­gio­nal re­tra­çant la vie du club.

 

  De plus grâ­ce à l'ama­bi­li­té de Mon­sieur Mo­des­te Zus­sy, Sé­na­teur-Mai­re ho­no­rai­re, un club-hou­se se ré­a­li­se sous l'im­pul­sion d'une équi­pe de bé­né­vo­les en­tou­rant Jean Four­nier.

 

  Au prin­temps 1988, l'éco­le de Rug­by comp­tant une ving­tai­ne de dé­bu­tants et les ca­dets se ren­dent à Saint-Sor­lin en Val­loi­re, au su­de de Lyon. Le zoo de Peau­gres, la mai­son du fac­teur Che­val, dou­blés de l'ami­tié et d'un ac­cueil ex­traor­di­nai­re res­tent gra­vés dans la tê­te de nos jeu­nes et des ac­com­pa­gna­teurs.

 

  La dé­cep­tion due à l'échec spor­tif de la sai­son 1987/88 en­traî­ne le dé­part pour d'au­tres club ou pour obli­ga­tions pro­fes­sion­nel­les d'une di­zai­ne de joueurs ti­tu­lai­res de l'équi­pe I. De­vant cet­te ci­tua­tion ex­cep­tion­nel­le, un tan­dem com­po­sé de Raoul Lé­vê­que pour les avants et Geor­ges Winc­kler pour les 3/4 ac­cep­te de pren­dre en char­ge les des­ti­nées d'une équi­pe ayant pour ob­jec­tif le main­tien. L'en­thou­sias­me pri­me sur la tech­ni­que. Ain­si à Ha­gon­dan­ge, un grou­pe de com­bat me­né par le ca­pi­tai­ne Mi­chel Bac­ca­ra l'em­por­te avec pan­ache, grâ­ce à l'es­prit "Noir et Blanc". L'ab­sen­ce d'équi­pe ju­nior em­pê­che le club (4e) en rai­son du  rè­gle­ment (chan­gé l'an­née sui­van­te) de par­ti­ci­per au champ­ion­nat de Fran­ce.

  Au tour­noi à 7 de Ge­vrey-Cham­ber­tin le 1er mai 1989, l'équi­pe I échoue en 1/2 fi­na­le fa­ce au Bour­goin de Marc Cé­cillon, après avoir éli­mi­né le sta­de di­jon­nais (N 2) en 1/4 de fi­na­le.     Ma­jor du stage d'en­traî­neur 3e de­gré de la FFR, Phi­lip­pe Diet re­prend du ser­vi­ce en 1989/90 pour une sai­son dé­bou­chant sur une 2e pla­ce de la pou­le Hon­neur, une qua­li­fi­ca­tion en play-off et une nou­vel­le 3e pla­ce après une sé­rie de matchs nuls peu op­por­tuns.

 

  Mal­gré cet­te éli­mi­na­tion, le tour­noi de Ge­vrey-Cham­ber­tin (1/2 fi­na­le à nou­veau), le dé­pla­ce­ment à Can­con de 27 joueurs et ca­dres et le 1er tour­noi des Grands Crus au sta­de Hen­ri Lang en pré­sen­ce d'Ar­bois et de Saint Sor­lin en Val­loi­re per­met­tent de dé­ve­lop­per l'ex­cel­len­te am­bian­ce du club.

 

  En oc­to­bre 1989, le tour­noi de Thann des éco­les de rug­by ré­u­nit avec bon­heur 400 en­fants au sta­de Hen­ri Lang par un sa­me­di en­so­leillé, puis 6 cars trans­por­tent club, éco­les pri­mai­res et se­con­dai­res than­noi­ses et cer­néen­nes au match Fran­ce-Aus­tra­lie de Stras­bourg.. De plus, les pe­tits de Can­con re­vien­nent...

 

  En mai 1990, une nou­vel­le as­so­cia­tion se cons­ti­tue, ras­sem­blant les an­ciens du club sous le vo­ca­ble d"Old Black" sous la hou­let­te du tou­jours dy­na­mi­que Jo­seph Gas­con.

  En 1990/91, re­met­tant sur l'éta­bli son ou­vra­ge, l'am­bi­tion des joueurs ai­dant, l'an­née s'an­non­ce sous les meilleurs aus­pi­ces : matchs ami­caux re­le­vés, vic­toi­re 44 à 0 à Ill­kirch. Hé­las, trois fois hé­las, l'ab­sen­ce no­tam­ment d'une te­nue en mê­lée cons­tan­te n'est pas de na­ture à concré­ti­ser le rê­ve, 3e en pou­le, re­pê­ché par for­fait de Sei­champs et de nou­veau "le si­gne in­dien" du 3e en play-off.

 

  Les ju­niors sont brillants à l'au­tom­ne mais ab­sents au prin­temps. Les ca­dets, en­ca­drés par un An­dré Lang, ani­ma­teur à la gran­de dis­po­ni­bi­li­té, ré­a­li­sent un par­cours hon­nê­te, ré­vé­lant de jeu­nes ta­lents com­me Ma­thieur Eh­lin­ger, Fré­dé­ric d'Hondt ou Gré­go­ry Stei­ger...

 

  Les ben­ja­mins de Bru­no Chi­men­ti et Jean-Ma­rie San­chez se qua­li­fient pour le chal­len­ge Grou­pa­ma ré­gio­nal d'Ha­gon­dan­ge ter­mi­nant 3e sur 18 et 1er al­sa­ciens.

 

  La sai­son 1991/92 : la fin de sai­son 90/91 lais­se des tra­ces, en ef­fet, Thier­ry Co­lom­bo (pour Col­mar) et les fils des deux plus so­li­des fi­gu­res du club, puis­que mem­bres fon­da­teurs, Chris­to­phe Wol­farth et Yvan Tri­po­tin vont ren­for­cer les rangs de nos voi­sins mul­hou­siens fraî­che­ment pro­mus en Na­tio­na­le III.

 

  Mal­gré ce­ci, le RCT se prend à es­pé­rer au fil des matchs de la 1ère pha­se. Mal­heu­reu­se­ment, quel­ques cui­sants échecs à do­mi­ci­le (Ha­gon­dan­ge par exem­ple) rui­nent tous les es­poirs des joueurs où Cat­ta­néo, Kaem­mer­len et Igor Tri­po­tin for­ment une 3e li­gne re­dou­ta­ble.

 

  Ar­ri­vent les play-off avec com­me en­jeu une qua­li­fi­ca­tion en champ­ion­nat de Fran­ce de Pro­mo­tion. Les pre­miè­res ren­con­tres per­met­tent de cons­ta­ter que le RCT est fra­gi­le. Il perd à Long­wy, puis à Mut­zig. Tout se joue­ra lors de l'ul­ti­me match à Nan­cy dans les der­niè­res mi­nu­tes de jeu.

 

  En champ­ion­nat de Fran­ce le RCT se dé­bar­ras­se­ra suc­ces­si­ve­ment de Laon, de Cha­te­noy, puis tom­be­ra avec les hon­neurs contre Villers sur Mar­ne (12-6), un match qui lais­se­ra bien des re­grets, car les "Noirs et Blancs" en­vi­sa­geaient dé­jà une épo­pée com­me cel­le vé­cue en 1982... il y a tout jus­te 10 ans.

  Nous som­mes à la mi-mai et la sai­son n'est pas ter­mi­née. En ef­fet, la cé­lé­bra­tion du 10ème an­ni­ver­sai­re de la fi­na­le du 6/6/82 au­ra lieu le 6/6/92, tous les joueurs sont là, sur le ter­rain, pour ren­con­trer, lors d'un match ami­cal, une équi­pe des ar­bi­tres d'Al­sa­ce-Lor­rai­ne. Le mê­me soir l'équi­pe I af­fron­te les pa­ri­siens de Saint-Ouen l'Au­mô­ne en tour­née à Thann.

 

  En juin, une équi­pe than­noi­se com­po­sée à 50% de rug­by­men em­por­te pour la se­con­de an­née consé­cu­ti­ve les "Clo­chers d'Or DNA", jeux in­ter­villes d'Al­sa­ce.

 

  Lors de l'as­sem­blée gé­né­ra­le, Eu­gè­ne Schne­be­len lais­se­ra sa pla­ce de pré­si­dent à Phi­lip­pe Diet.

 

  La sai­son 1992/93

 

  Re­par­tant avec un ef­fec­tif moin­dre, Phi­lip­pe Diet ex­ploi­te po­si­ti­ve­ment les qua­li­tés de cha­cun et per­met au club en fin de sai­son de rem­por­ter son 2ème ti­tre d'Al­sa­ce-Lor­rai­ne en Sé­nior :

  La cou­pe d'Al­sa­ce-Lor­rai­ne bat­tant Ha­gon­dan­ge (15 à 8) à Saint-Dié.

  En champ­ion­nat de Fran­ce de 1ère sé­rie, les Than­nois quit­tent la scè­ne dès les 32ème de fi­na­le fa­ce à une vieille connais­san­ce, le club d'Ar­gen­teuil.

 

  Cet­te sai­son voit la ve­nue ex­cep­tion­nel­le de l'un des en­traî­neurs de l'équi­pe de Fran­ce de rug­by à Thann pour di­ri­ger un en­traî­ne­ment au sta­de de la pis­ci­ne le 27 mars 1993. Il lan­ce un ap­pel au­près des élus pour la pé­ren­ni­té du rug­by than­nois...

  Il se­ra en­ten­du. Le pré­si­dent-en­traî­neur Phi­lip­pe Diet a fait des nou­vel­les in­stal­la­tions son che­val de ba­taille. La mu­ni­ci­pa­li­té lan­ce le pro­jet d'un com­plexe de 4 ves­tiai­res et d'un club-hou­se à pro­xi­mi­té du ter­rain.

 

  Du 28 au 31 mai 1993, nos rug­by­men se ren­dent en ré­pu­bli­que tchè­que pour y af­fron­ter Brno (vic­toi­re 36 à 35) et voir le so­leil d'Aus­ter­litz.

 

         A l'as­sem­blée gé­né­ra­le de juin 93, Phi­lip­pe Diet, pour des rai­sons de dis­po­ni­bi­li­té, prend du re­cul et Geor­ges Winc­kler et Da­vid Lee lui suc­cè­dent res­prec­ti­ve­ment au pos­te de pré­si­dent et d'en­traî­neur


08/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres